JEUDI 14 JUILLET – 21h

MA PETITE – LE MOULIN DES ROSES

Ma Petite est né en mai 2017 sous la forme d’un trio, sous l’impulsion de Perrine Vrignault. Rapidement, le groupe a ainsi trouvé sa forme définitive en quartet, avec l’arrivée d’un soufflant qui a su élargir, par l’unisson et le contrepoint, la mélodie portée par la voix.

Spécialisée dans le collectage, Perrine fera le choix d’un recensement des textes et musiques du Poitou qui traitent de la condition de la Femme, et cette thématique est au cœur de l’identité du groupe.

Fort de ses identités artistiques éclectiques, le groupe emprunte néanmoins des tonalités à des matières musicales voisines, notamment dans ses arrangements. Ainsi, même si le répertoire actuel est proposé en forme de « Bal à danser » le spectacle est à mi-chemin du concert et du bal. C’est pourquoi une partie du public est toujours en « écoute » en devant de scène lorsque le reste du public danse sur la piste.

Depuis sa création, ce sont plus de 60 bals ou concerts, menés dans toute la France, dont Les Vieilles Charrues, les Nuits de Nacre, Funambals, Festival Eclat de voix, Le Bouche à Oreille, Festival Fisel, et plein d’autres.

Perrine Vrignault : chant / accordéon diatonique – Maxime Barbeau : accordéon diatonique – Thomas Fossaert : saxophone soprano / chœurs – Maxime Dancre : percussions / chœurs – Paul Weeger : trompette – Valentin Chabot : tuba – Quentin Sécher : cor d’harmonie – Nicolas Garros : Trombone

Pour en découvrir plus :

Site internet : http://mapetite.fr/

Écouter : http://mapetite.fr/albums/

Voir : http://mapetite.fr/videos/

Crédit photo : Nicolas Larsonneau

SÖNDÖRGŐ

Les Eredics, frères et cousins, sont originaires de Szentendre, un petit village à minorité serbe proche de Budapest, sur les rives du Danube. Multi-instrumentistes et virtuoses, ils sont les gardiens de l’héritage transmis par leurs parents : cette musique des Slaves méridionaux que l’on entend encore jouer parmi les minorités serbo-croates de Hongrie.

Leur répertoire exhume ces airs de danses hongroises, serbes et macédoniennes, où l’influence turque est aussi très présente, mêlés aux chants de tradition serbo-croate. Atypique, ce groupe de jeunes Hongrois ranime avec passion et complicité un recueil particulièrement vaste et éclectique de musiques oubliées des Balkans, qu’ils manient avec la même aisance que leur langue maternelle, brillant sur la scène internationale par leur interprétation contemporaine d’un répertoire archaïque, marchant sur les pas de l’ethnomusicologue et compositeur Béla Bartók.

Avec vingt instruments sur scène, Söndörgő passe avec le même brio de l’orchestre de tambouras ou la fanfare macédonienne, à un jeu pop-rock d’une éclatante virtuosité.

Et pour ceux qui se demandent, leur nom se prononce « Choendoergueu »

Aron Eredics : premier tambura / tambura samica / darbouka / voix / tambura alto – Benjamin Eredics : tambura bratsch / trompette / voix – David Eredics : clarinette / saxophone / kaval / tambura / tambura alto / voix – Salamon Eredics : accordéon / flûte de berger / hulusi / tambura alto / tambura cello – Attila Buzas : tambura contrebasse / tambura cello / tapan / voix

Pour en découvrir plus :

Site internet : https://www.sondorgo.hu/

Écouter : https://open.spotify.com/artist/0dlxVqNlSXDasDCF1YY87Z

Voir : https://www.youtube.com/c/S%C3%B6ND%C3%B6RG%C5%91

Crédit photo : The Orbital Strangers Project

VENDREDI 15 JUILLET – 21H

Crédit photo : Gus Abreu

GERMÁN DÍAZ Y BENXAMÍN OTEROTRECE CANCIÓNS BONITAS

Né en 1978 à Valladolid, Germán Díaz a étudié la guitare classique et la philologie à l’Université de Valladolid. Il a également étudié la vielle à roue avec les plus grands noms et a notamment fait partie du célèbre Viellistic Orchestra.

Pour ce spectacle, intitulé « Trece canciones bonitas », il est accompagné par Benxamín Otero. Ensemble ils nous offrent un véritable recueil instrumental, des chansons dont le but est d’être agréable et beau à l’oreille. Sans époque, ni style véritablement fixe, ils abordent Schubert et Satie avec le même engagement et la même sensibilité que Galiano et Clastrier. Un éclectisme assumé dans lequel des instruments comme le hautbois et le cor anglais rejoignent les sonorités médiévales de la vielle à roue, en passant par le côté mécanique de l’orgue de barbarie.

Une musique magnifique, riche et pleine d’influences.

Germán Díaz : vielle à roue / boite à musique programmable / orgue de barbarie / bendir / tombak / voix – Benxamín Otero : cor anglais / hautbois

Pour en découvrir plus :

Site internet : https://www.germandiaz.net/

Écouter : https://open.spotify.com/artist/0zKyUQMgXgdlSMYp7QYFCd

Voir : https://www.youtube.com/c/Germ%C3%A1nD%C3%ADazzanfona/featured

Crédit photo : Lionel Suarez et André Minvielle

LIONEL SUAREZ / ANDRE MINVIELLE

André Minvielle chante. Il scande. Il rappe. Il est « vocalchimiste ». Lionel Suarez est accordéoniste. Il passe de la chanson au jazz et du jazz à la chanson, il est caméléon. Originaire de Gascogne, Minvielle bouscule les langues et les sonorités : du blues au patois, son jazz valse, virevolte et s’encanaille.

Minvielle trouve en Suarez un alter ego, virtuose de la valse, jazzman subtil et rythmicien hors pair. A eux deux, ils nous emportent dans un voyage poétique où la voix est instrument et l’instrument est orchestre. Quand Minvielle rencontre Suarez, c’est du grand art.

Lionel Suarez : accordéon chromatique – André Minvielle : voix

Pour en découvrir plus :

Site internet : https://www.andreminvielle.com/

Écouter : https://open.spotify.com/album/5FYtKRYEkba1FsxNcj2jyp

Voir : https://youtu.be/zx1NsY34k-0

SAMEDI 16 JUILLET – 21H

RENAUD GARCIA-FONS

Renaud Garcia-Fons est un de ces musiciens qui fait corps avec son instrument. Son amour de la musique s’affirme dès l’âge de cinq ans au travers du piano et de la guitare classique. Puis survient le coup de foudre avec la contrebasse. Avec « Le Souffle des cordes », il part dans une exploration profonde de la rencontre entre instruments classiques et traditionnels. Un véritable crossover dans son essence, ce projet allie à la fois composition et improvisation en réunissant des instruments à cordes de différentes régions du monde. Un subtil mélange de flamenco, de musiques ottomanes, de musiques du moyen orient, le tout structuré avec la rigueur de la musique de chambre à l’occidentale. Quant à la contrebasse de Renaud Garcia-Fons, elle constitue un véritable trait d’union entre ces différents mondes musicaux, mais aussi entre musique écrite et improvisée.

Renaud Garcia-Fons : contrebasse cinq cordes – Derya Turkan : kemence – Serkan Halili : kannun – Florent Brannens : violon – Amandine Ley : violon – Aurélia Souvignet : alto – Nicolas Saint-Yves : violon

En découvrir plus :

Site internet : https://www.renaudgarciafons.com/

Écouter : https://open.spotify.com/artist/2beRN3D0I38WBoTqrUTgjZ

Voir : https://www.youtube.com/c/RenaudGarciaFonsOfficialChannelReal

Crédit photo : Emmanuel Ligner

CALUM STEWART TRIO

Reconnu comme un élément moteur de la musique traditionnelle en Europe, l’écossais Calum Stewart propose un style unique, puissant et mélodique, fruit de son travail sur son uilleann pipes.

Son originalité musicale est développée à travers ses multiples collaborations avec des musiciens et des projets d’Ecosse, d’Irlande et de Bretagne.

Calum Stewart a joué ou enregistré avec des artistes comme Julie Fowlis, Gilles Servat, Angelo Kelly, Mànran, Lauren McCall, London Philarmonic Orchestra, Jamie Smith’ Mabon, Heikki Bourgault ….

Son spectacle « Tales from the North » emmène le spectateur à travers les histoires et légendes des territoires d’Ecosse d’où est originaire Calum. Compositions et morceaux traditionnels se mélangent pour illustrer le propos et l’univers musical de ce musicien de talent ! Le tout arrangé et porté par des accompagnateurs de renom, accompagnés sur scène par la danseuse Mathilde Rio (tap-dance).

Calum Stewart : uilleann-pipes / flûtes – Sylvain Quéré : cistre – Yann Le Bozec : contrebasse – Mathilde Rio : danse, step-dancing

En découvrir plus :

Site internet : https://www.calum-stewart.com/

Écouter : https://open.spotify.com/artist/6yLbLTmp13cuzEIgSLiNzJ

Voir : https://www.youtube.com/c/CalumStewartMusic

Crédit photo : Lenn Production

DIMANCHE 17 JUILLET – 17H30

Crédit photo : Klara G.

LENA JONSSON

Au sein de la nouvelle génération de la musique folk contemporaine, Lena Jonsson fait partie des violoneuses Scandinaves les plus influentes. Son style est unique, il mélange sa profonde connaissance de la musique traditionnelle suédoise avec les sonorités rock, pop, jazz et les classiques américains.

Ce style inspiré et inspirant lui a valu des nominations aux Grammys suédois pour son premier album « Places » paru en 2019, mais également pour le second, « Stories from the Outside » en 2021.

Lena Jonsson a joué devant Greta Thunberg et Barack Obama… Mêlant sans effort une virtuosité exceptionnelle et un charisme de rockstar, sa musique est joyeuse, pleine de vie et connectée avec le public lors de chaque live.

Lena Jonsson : violon – Kristofer « Krydda » Sundström : contrebasse / basse électrique – Erik Ronström : guitare

Pour en découvrir plus :

Site internet : https://www.lenajonsson.com/

Écouter : https://open.spotify.com/artist/6cXjUqtPkQVBydNQhZFo9t

Voir : https://www.youtube.com/user/storstarkjonsson

Crédit photo : Jérôme Sevrette

SYLVAIN GIRO & LE CHANT DE LA GRIFFE

Vocale, lumineuse, polyphonique, cette nouvelle aventure du chanteur nantais (Katé-Mé, le collectif “Jeu à la Nantaise”) croise la poésie francophone et les musiques traditionnelles de Bretagne, d’Europe et du monde. Pour cela, Sylvain GirO s’entoure d’un chœur de quatre chanteuses et chanteurs : Elsa Corre (Duo du bas, Barba Loutig), Héléna Bourdaud (sœurs Tartellini), Youenn Lange (Lûdjer) et Sébastien Spessa (Lo Cor de la Plana).

Quatre voix uniques aux timbres singuliers et très marqués, quatre interprètes qu’on a plutôt l’habitude d’entendre dans d’autres langues que le français, quatre solistes de renom pour créer un chœur inouï qui porte haut des textes poétiques, incandescents et vibrants, des mélodies entêtantes, spirituelles ou dansantes.

Pour la partie instrumentale, Sylvain s’entoure également de son compagnon de route François Robin (Le Grand Barouf). Aux machines, au duduk arménien, au violon et à la veuze, ce magicien du son ajoute sa patte de coloriste électro-acoustique raffiné et de rythmicien ludique à ces nouvelles pérégrinations vocales.

Sylvain GirO : chant – Héléna Bourdaud : chant – Elsa Corre : chant – Youenn Lange : chant – Sébastien Spessa : chant – François Robin : dispositif électro-acoustique / veuze / duduk / violon – Olivier Renet : son

Pour en découvrir plus :

Site internet : http://www.sylvaingiro.com/

Écouter : https://soundcloud.com/la-zim-muzik/sets/sylvain-giro-les-affranchies

Voir : https://www.youtube.com/watch?v=Opz4PJocsq0

Vous souhaitez en savoir plus sur la programmation

Votre Nom (obligatoire)

Votre email (obligaoire)

Sujet de votre demande

Votre message

[recaptcha]